© Jacqueline GOUBY 2016 - 2020
Vidéaste
Jacqueline GOUBY
FONTENELLE EN BRIE Dhuys et Morin en Brie
Email :
N° Maison des Artistes : A720435
C’ est toujours, enfin souvent, la question essentielle des œuvres artistiques (lorsqu’elles le sont vraiment) : qui se cache derrière telle musique, telle peinture, tel poème ? C'est parfois difficile, surtout quand ils sont vivants. Une biographie quoi ! "Tout est dans la fin " comme disait un célèbre ténébreux. La faim et aussi parfois de leur vivant. Mais venons en au fait qui nous intéresse : Jacqueline GOUBY C'est drôle, avec Jacqueline Gouby, on peut vite se sentir familier. Pourquoi ? Un mystère séducteur qu' il ne faut peut-être pas expliquer. Elle a le sourire de la chance, les yeux qui semblent interroger le monde, la chevelure généreuse. Et puis surtout, ses mains. Elle peint ... Elle peint, voilà plus de dix ans et avec une détermination infinie et heureuse. O jamais laborieuse. Parce que cette fille aime tous les jours de la semaine. Elle n’appartient pas à cette petite palette, pardon, planète des peintres du dimanche. Ce qui n'est pas péjoratif (sauf quand mauvais sérieux et l'orgueil, il y a ). Il faut préciser que Jacqueline Gouby aime entendre, écouter, comprendre et surtout regarder. Initiée durant ses débuts par un peintre à tendance impressionniste, elle crée sa première exposition dans la Marne. Discrète, certes, mais quand même diplômée des Arts et Lettres de France en 1993 et 1995, elle ouvre un atelier à la Maison des Arts de Château-Thierry. Dans son petit village du sud de l'Aisne, Jacqueline travaille et puis … Travaille. Se mettant régulièrement en doute, en danger, elle participe à des concours dans la région parisienne, pour évaluer son niveau. Son exigence fait qu’elle a ses périodes elle copie les toiles des grands maîtres afin de mieux comprendre leur technique. Impressionnisme, Cubisme, Fauvisme… Jacqueline Gouby s'en nourrit et crée son propre univers en sachant sortir astucieusement d’un figuratif qui serait trop laçant. On ne sent, dans ses œuvres, aucune sensiblerie. Chez elle, le bon goût peut devenir mauvais goût et inversement. Bien oui ! à chacun son œil. La technique est bien là mais aussi l'humour. Elle aime peindre le cul d'un chat, fondre le corps d'une femme dans un paysage, inventer des personnages tels que la « sœur saucisse ». Son regard sur les autres, aussi, à travers la galerie de portraits nous fait deviner qu’elle est une femme de caractère. Jacqueline Gouby est une artiste qui aime approfondir ses sujets. Elle vient de produire une série de toiles sur les vaches dont les couleurs sont celles d'un soleil qui caresse, frôle les choses et l’on devine l’éphémère de la lumière. Dérisoire tout cela ? Bien sûr ! Ainsi le banal devient émotion. Il est bien là le rôle de l'art. On ne peut rester indifférent. Et puis si vous saviez, elle a encore tant a donner. Tenez, elle rêve de peindre une fresque sur un plafond. Manière de renvoyer la lumière au ciel. Enfin d’un certain ciel. Cela dépend de nous. Il est toujours à inventer. Comme les Dieux ou bien les hommes. Gouby or not Gouby. Non ne vous posez pas la question. Ainsi est elle et restera. Fabrice Caurier
© Jacqueline GOUBY 2016 - 2021

Utilisez les touches flches pour naviguer.

Don't show this again